Les responsables de UBA rendent visite à FITIMA

0
United Bank for Africa, à travers ses responsables a effectué une visite à FITIMA ce mercredi. Une visite est axée sur une éventuelle aide...

Activités Génératrices de revenus (AGR) pour les femmes, FITIMA Burkina

0
RAPPORT SUIVI-EVALUATION AGR FITIMA Trois mois après le lancement officiel des Activités Génératrices de revenus (AGR) du « pôle  Développement communautaire » de FITIMA Burkina, l’équipe de suivi-évaluation...

LA FONDATRICE

Hawa Dramé a fait des études scientifiques de biochimie et génétiqueen France dans les Facultés des Sciences d’Orsay et Paris VII, Jussieu.Etudes scientifiques sont complétées par des formations en sociobiologie, gestion, informatique, et marketing social.

Elle met son expertise au service de l’Association Française contre les Myopathies (AFM) comme Attachée Scientifique, puis comme Déléguée Générale Adjointe de l’Alliance des Maladies Rares (collectif des associations françaises de lutte contre les maladies rares (plus de 230 associations membres en 2014) notamment pour la promotion de nouvelles approches thérapeutiques pour les maladies rares et maladies « négligées ».

Responsable du développement thérapeutique au sein d’EURORDIS (European Organisation for Rare Diseases), elle participe en tant qu’expert aux travaux du Comité Européen chargé du développement des médicaments orphelins (COMP) à Londres (Royaume Uni), et acquiert de bonnes connaissances dans le domaine des enquêtes et essais cliniques ainsi que de l’industrie pharmaceutique et des institutions européennes.

En 2003, elle choisit de retourner en Afrique de l’Ouest et de créer une Fondation, au nom de ses enfants, dans les domaines du handicap, de la santé, de la réhabilitation, de l’éducation inclusive et de la promotion des droits des femmes : la Fondation Internationale Tierno et Mariam (FITIMA) comptant à ce jour 4 entités dans 3 pays.
En septembre 2009, elle met en œuvre un Réseau Ouest Africain de prise en charge des Myopathies (ROAMY) dont les membres fondateurs sont issus de 6 pays de la région.

Elle met en place et coordonne en avril 2012, un Centre d’Aide, d’Insertion et de Réinsertion (CAIRE), à Conakry (Guinée).
Par ailleurs, elle mène des activités de consultante, pour l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) et l’UNICEF.
Comme Directrice générale (par intérim), elle réorganise en 2005, la société PHARMA PLUS S.A. « grossiste » pharmaceutique, avec un business plan pour 3 ans et une augmentation du capital.

A l’international, elle participe en septembre 2010, comme expert et “speaker”, aux travaux concernant le “Reflection Paper on ethical and GCP aspects of clinical trials of medicinalproducts for human use conducted in third Countries” à l’EMA (EuropeanMedicine Agency).